Les armoiries d’Urbès

 

Les armoiries d’Urbès se blasonnent : « Coupé de sinople et de gueules, à la roue de voiture à huit rais d’or en chef, à la lampe antique de mineur d’argent en pointe, à la fasce ondée d’argent brochante sur la partition ».

 

Signification : armoiries créées en 1978. Le sinople évoque les prairies et les forêts, la fasce ondée symbolise le « See » l’ancien lac devenu tourbière, tandis que la roue de voiture rappelle le trafic actif dès le Moyen Âge. La lampe est celle des mineurs qui, aux XVIIe et XVIIIe siècles, travaillaient dans les mines de cuivre du lieu.

(Sinople = couleur verte – Gueules = couleur rouge)

Sources : Armorial des communes du Haut-Rhin – Colmar 1981

Toponymie

Urbeis en 1216, Urbey, Orbey, ou Orbé au XVIIIe siècle, Urbay puis Urbès au XIXe siècle, Urbis (périodes de l’annexion à l’Allemagne), Urbès depuis 1919.
Le nom d’Urbès ne vient pas du latin urbs, urbis qui signifie ville mais de l’ancien allemand horw, horwes, qui selon Dauzat-Rostaing, désigne un terrain marécageux. Ce toponyme correspond bien à Urbès situé autour d’un lac (ancienne tourbière), le See.

La prononciation dialectale est ourwèss, le H ayant disparu.

Démographie

 

En 2012, la commune comptait 450 habitants. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. A partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année.

De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu’en 1999 puis Insee à partir de 2004)

(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu’en 1999 puis Insee à partir de 2004)

Histogramme de l’évolution démographique